À PROPOS DE LA BOUTIQUE

Maison Omen propose des pièces de collections et d’art locales, antiques et/ou vintages. 

Nous allons hors du concept de surproduction et de surconsommation en offrant des produits qui sont uniques, originaux et travaillés à la main ; afin d’éviter davantage l’utilisation surabusée des ressources de la Terre.

Toutes les créations proposées sont élaborées en ce même sens en plus d’utiliser des matériaux recyclables et naturels le plus possible.

Chaque item est Unique.

 

166 rue Cowie, Granby, Qc

Porte 204

843D3A63-516E-42E8-A23F-497283F361C9.png
A2812068-1209-4BC1-B5D5-CF83525BD500.png

ARTISTES ET ARTISANS

Maison Omen collabore avec plusieurs artistes et artisans locaux. 
Nous encourageons ce qui a de la valeur et ce qui est unique. 
En collaborant régulièrement avec diverses artistes, Maison Omen permet de mettre de l’avant le travail minutieux et passionné de ceux-ci ; mettant l’emphase sur la qualité de ce qui est créé dans son unicité. 
La consommation rapide de biens et produits à faible coût encourage un mode de vie peu conscientisé, peu écologique, dans une surproduction et une surconsommation de tout ce qui existe. Ce qui prendrait des semaines à être soigneusement réalisé par un artisan peut être fait en un claquement de doigt par une usine industrialisée, en 250 exemplaires identiques et ensuite expédiés d’un océan à l’autre. 
Maison Omen encourage plutôt ce qui est unique, local, artistique et de qualité ; à l’image de sa clientèle.

Lhénia

Native de Sherbrooke, je suis diplômée d’un BAC en enseignement.

J’ai étudié l’histoire et la géographie.

J'ai appris la peinture dès l'enfance avec l’artiste Lorraine Lapointe ainsi que dans le programme artistique de mon école. 

Néanmoins, mon art ne s’est pas développé qu’au travers de formation et/ou de diplôme.

Il s’est développé au travers d’une vie, de mes propres expériences ; de l’adolescence à l’âge adulte.  

 

Élevé dans la campagne de West-Brome, j’ai grandi avec un père ébéniste, qui m’a transmis la passion du travail minutieux et détaillé du bois ainsi qu’une mère artiste qui peignait pour des petites expositions locales dans des cafés sherbrookois il y a plus de 20 ans. 

Aujourd’hui, je travaille dans mon propre atelier d’art au travers de l’ébénisterie, le collage et la peinture. 

 

Avec du recul, je réalise que l’art peut s’étudier ; ses techniques, ses mouvements, ses artistes, ses pratiques, etc. 

Néanmoins, l’art n’est pas fixe et il ne suit pas de formule linéaire prédéfinie.

L’art est plutôt quelque chose qui se développe et qui naît en soi au travers de la pression et des expériences de vie qui nous sont propres. Parfois, l’art éclot une fois le fond de ses propres noirceurs atteint… tout comme le diamant dans les entrailles de la Terre ; produit sur des millions d’années par la chaleur et la pression terrestre exercée sur la roche. 

 

Au final, l’art c’est l’expression de son Être sans censure. 

L’art peut prendre et devenir n’importe quelle forme. 

L’art c’est libre, l’art, c’est la liberté.

102-1-1.jpg